SNEM Montreuil – WIPELEC Romainville même combat !

SNEM Montreuil – WIPELEC Romainville même combat !

Riverains et parents d’élèves sont mobilisés face aux pollutions de la SNEM de Montreuil, une usine spécialisée dans la galvanoplastie de pièces métalliques pour l’aviation.

Cette usine est une Installation classée pour la protection de l’environnement soumis à une autorisation d’exploitation de la préfecture. Elle est sous-traitante d’Airbus et de Safran et traite chimiquement des métaux pour produire des pièces d’aviation pour le compte de ces deux sociétés. Pour cela, la SNEM utilise des produits chimiques très nocifs pour l’environnement, mais aussi pour ses travailleurs.

Il s’agit notamment, mais pas seulement du chrome cancérogène. Au point que le « chrome 6 » est interdit à partir du 21/09/2017 par la réglementation même si Airbus et Safran ont obtenu une dérogation pour pouvoir continuer à l’utiliser. Cependant des règles très strictes ont été édictées pour protéger l’environnement et les salariés qui travaillent à leur contact.

Cette affaire dure depuis longtemps puisque de multiples demandes de la préfecture concernant plusieurs non-conformités, ont été faites : sans succès.

En 2007, tout particulièrement, il est fait état de « résultats catastrophiques » d’analyses chimiques.

Les demandes préfectorales de mise en conformité pour les stockages de déchets et les extractions d’air n’ayant jamais été respectées par la SNEM, suite à l’action résolue des personnes concernées, il y a eu – enfin – une mise en demeure de la préfecture avec des sanctions !


Si ces mises en demeure ne sont suivies d’aucune correction, la SNEM devra une suspendre son activité en novembre 2017.

Cela n’empêche pas la préfecture de laisser continuer à produire cette usine polluante et vétuste et d’envoyer les forces de l’ordre contre les riverains et les parents d’élèves.

On connaît – malheureusement – l’extrême « tolérance » des pouvoirs publics pour les pollutions industrielles. Il y a donc de quoi être inquiets de la situation.

Que dire des conditions de travail des ouvriers de la SNEM (une quinzaine), livrés à un patron fuyant ses responsabilités, dans le cadre de la sous-traitance, exposés à des produits toxiques alors que les règles visant à protéger leur santé et leur sécurité ne sont pas respectées. Pour information, l’usine est très vétuste au point que le toit est totalement perméable et qu’il pleut à l’intérieur. Le taux de chrome 6 mesuré dans l’usine, un jour de faible activité pourtant, par le laboratoire central de la préfecture de police, dépasse largement la norme autorisée.

Certes, il a été officiellement conclu , concernant la santé des élèves et des riverains, à l’absence de risque immédiat ….

Mais comment pourrait-on accepter que des enfants, des riverains et des travailleurs vivent dans un environnement aussi pollué ?

Comment une usine utilisant de tels produits toxiques peut-elle continuer à bénéficier d’une autorisation d’exploitation dans une zone d’habitation à proximité d’écoles ?

Les riverains et les parents d’élèves ont donc raison de demander la fermeture de l’usine polluante Snem et la prise en compte des salariés.

Doivent-t-ils attendre d’être dans la situation des riverains de l’ex-usine Wipelec de Romainville et de ses salariés – Wipelec est également une petite usine sous-traitante de traitement chimique des métaux – pour réagir ?

Wipelec-Snem, même combat ! Il est temps que les pouvoirs publics (des Communes à l’État) changent d’attitude.

Pierre Mathon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s