Le projet Eif de Montreuil (murs-à-pêches) dans le blog de Michel Abhervé

Le projet Eif de Montreuil (murs-à-pêches) dans le blog de Michel Abhervé.

Lu sur le blog de Michel Abhervé (chez Alternatives économiques). Michel fut un collègue au conseil régional (il siégeait au Ps et était un spécialiste de la formation professionnelle) un article sur le projet – en panne – EIF à Montreuil. Nous publions bien volontiers son texte, en le complétant par des informations de première main : ce projet est très emblématique de l’échec des projets soit-disant innovants (etc.) du Grand Paris !

« Dans les projets retenus par la MGP,  Métropole du Grand Paris, figure  la transformation de l’ancienne usine EIF devenant « Espaces Imaginaires Fertiles » dans les Murs à pêches à Montreuil.

Le promoteur UrbanEra, une filiale du groupe Bouygues Immobilier, a été choisi (Il ne restait que Bouygues, les deux autres concurrents ayant jeté l’éponge, ce qui aurait dû faire annuler le concours ... Ndlr) par le jury du concours « Inventons la métropole du Grand Paris », (Ce jury était présidé par un soit-disant écolo – ! – Daniel Breuiller, ce que n’a pas manqué d’exploiter la mairie – pc – de Montreuil. Ndlr) ce qui n’a pas suscité l’enthousiasme des acteurs locaux non associés au choix du projet comme l’expliquait Le Parisien (C’est le moins que l’on puisse dire ! Ndlr)

Dans sa revue de l’avancée des projets retenus, le journal constate que ce projet est en panne

« Ce qui est compliqué sur ce dossier, c’est que la programmation est très ambitieuse (Il est, comme de nombreux projets « tape-à-l’oeil » du Grand Paris très « innovant » en matière d’économie sociale et solidaire. Ndlr) sur le volet de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), et qu’on ne trouve pas, pour l’instant, d’investisseur suffisamment important (Par ailleurs, « on » a découvert une grosse pollution, lot commun des projets immobiliers en Seine Saint-Denis. Cette pollution ne peut être traitée efficacement qu’avec du temps … mais vraiment beaucoup, beaucoup de temps, ce qui est incompatible avec les exigences de rentabilité à court terme de la promotion immobilière. Ndlr) pour porter ce projet », explique la MGP.

Les investisseurs dans ce secteur n’ayant pas encore les épaules suffisamment solides (Pourtant, tous les majors de la promotion immobilière étaient allés à la soupe. Ndlr), la MGP a  proposé que « le projet puisse être porté par des investisseurs qui ne sont pas forcément issus de ce milieu et qui acceptent de s’engager. »

Si on comprend bien, le projet a été choisi en faisant référence à l’ESS, parce que cela faisait tendance( Bien vu. Exact … Ndlr), mais sans que soient associées à la décision ceux qui connaissaient les spécificités de l’ESS et maintenant, on veut en faire un projet de droit commun, qui offrira au mieux un strapontin à l’ESS (Dur, dur, mais il fallait s’y attendre ! Seuls celles et ceux qui avaient cru au miracle en seront surpris. Ndlr)

Il faudra quand même que les décideurs qui se flattent de prendre en compte l’ESS commencent à comprendre qu’on ne doit pas faire pour elle mais avec elle ! »

Quand je pense que certaines entreprises Ess concernées avaient cédé aux sirènes de Bouygues …

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s